Jusqu'où les Ruraux se soumettront-ils aux Urbanistes ?

Kévin Certenais

Vendredi 10 Novembre 2017 | 20h30
Conférence Gesticulée

Depuis des siècles, les paysan-ne-s ébranchent les trognes pendant que les multinationales, la finance les abattent. Les paysan-ne-s tressent, tissent, entrelacent les arbres pour se protéger des assaillants, de l’oligarchie, du système médiatique.
L’arbre comme symbole du rapport de force de la lutte des classes entre les « Ruraux », les paysan-ne-s, travailleur-euse… les dominés, le peuple et les « Urbanistes », la finance, les multinationales, le système médiatique, l’oligarchie… les dominants.
Au fil des siècles, les regards des Hommes sont passés de l’arbre nourricier, arbre de protection, arbre d’aggradation, arbre d’histoire, arbre de liberté, arbre de chauffage, arbre de construction, arbre de musique… à des destructions massives, à des plantations monospécifique, à des forêts reléguées à une zone de loisir et de parcours sportif, à des arbres emprisonnés dans des pots en ville, au pillage des forêts tropicales, aux haies de plastiques dans les lotissements, à la destruction du Bocage pour des grands projets inutiles… mais jusqu’où ? Jusqu’où tolèrerons-nous le recul des arbres ? Jusqu’où repousserons-nous la présence des arbres ? Jusqu’où saboterons-nous nos liens aux arbres ?
Les paysan-ne-s nous ont laissé des traces de leurs luttes en façonnant le paysage.

Cette conférence gesticulée est une balade « assise » au cœur d’un Bocage passant tantôt d’un côté de la haie et tantôt de l’autre afin de comprendre ces Mondes. Puis en boulitant au détour d’un chemin et en rencontrant un paysan-ne au détour d’un village, nous partirons à la découverte des relations qu’ils-elles ont tissées avec les arbres.
A travers cette balade, notre Histoire commune de la Forêt et du Bocage permettra d’analyser comment nous sommes arrivés à voir l’arbre comme un problème et plus comme un pilier de notre civilisation. « Un peuple qui ne connait pas son Histoire, son passé, sa culture ressemble à un arbre sans racine » Marcus Garvey
Il existe un proverbe chinois qui dit « Si tu as un projet a un an, plante du riz, un projet à 20 ans plante des arbres, à un siècle développe des Hommes ». Et si nous cheminions ensemble pour collectivement nous mettre à planter ?
Durée : 90 min

TARIFS : prix libre